Google+ Aquavillage : pour l'avenir de Congis congis.info
item1
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
CartographiedesrisquesenSeineetMarne

POUR MEMOIRE

du 22 Mars 2001 au 24 Mars 2001 : Inondations et coulées de boue

du 7 Juillet 2000 au 9 Juillet 2000 : Inondations et coulées de boue

du 25 Décembre 1999 au 29 Décembre 1999 : Inondations, coulées de boue et mouvements de terrain

du 17 Janvier 1995 au 31 Janvier 1995 : Inondations et coulées de boue

du 8 Mai 1988 au 9 Mai 1988 : Inondations et coulées de boue

du 30 Mai 1983 au 6 Juin 1983 : Inondations et coulées de boue

du 8 Avril 1983 au 10 Avril 1983 : Inondations et coulées de boue

du 8 Décembre 1982 au 31 Décembre 1982 : Inondations et coulées de boue


 

Conseil des ministres (extrait)

La politique de gestion des risques d’inondation

02.décembre2009

La secrétaire d’État chargée de l’écologie a présenté une communication relative à la polit ique de gestion des risques d’inondation.

Plus de cinq millions de Français vivent en zone inondable. Près de 400 000 entreprises y sont installées. Le coût annuel moyen des dommages causés par les inondations est estimé à plus de 500 millions d’euros par an.

Cette vulnérabilité s’accroît sous l’effet du changement climatique, qui provoque une montée du niveau des mers et des océans.

Tirant les leçons des actions conduites ces dernières années, le Gouvernement entend donner une nouvelle impulsion à la politique de prévention des risques d’inondation, dans le cadre de la mise en oeuvre de la directive européenne de 2007, en cours de transposition, qui met l’accent sur la prise en compte de ces risques en amont dans les différentes politiques.

A cette fin, le Gouvernement :

-lancera un dispositif rénové de Plans d’action de prévention des inondations (PAPI) sur la période 2010-2015. Ces dispositifs contractuels entre l’Etat et les collectivités locales permettront d’améliorer les compétences en termes de maîtrise d’ouvrage et de mieux intégrer les politiques de l’eau, de l’aménagement de l’espace et de l’urbanisme dans des stratégies locales cohérentes ;

-réorganisera et renforcera, sous la responsabilité du ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, le dispositif de contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques ;

-mettra l’accent sur les opérations de réduction de la vulnérabilité des bâtiments, des activités et des populations, au lieu de privilégier des mesures lourdes de protection contre les inondations. L’ensemble des types d’inondation devra désormais être pris en compte : non seulement les débordements de cours d’eau, mais aussi celles dues aux submersions marines et au ruissellement, urbain ou en milieu rural.

L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet